ikandar kafa

D’origine libanaise, Iskandar Safa s’est fait connaître du grand public, notamment lors de la libération d’otages dans les années 1980. Cet homme d’affaires franco-libanais est actuellement le président-directeur général de Privinvest Holding. Il s’agit d’un groupe international spécialisé dans la construction navale. Il contrôle également la société française FIMAS SA via Privinvest.

Un homme d’affaires au parcours riche

Né à Beyrouth en 1955, Iskandar Safa a grandi dans une famille maronite. Il a commencé son petit tour du monde après avoir obtenu un diplôme en génie civil à l’Université américaine de Beyrouth en 1978. D’abord, aux États-Unis où il a travaillé en tant qu’ingénieur de travaux publics, puis en France où il a décroché un MBA de l’INSEAD de Fontainebleau en 1982. Son expérience lui a permis de diriger la construction d’un aérodrome militaire à Riyad, en Arabie Saoudite.

Avec son frère Akram, Iskandar Safa a fondé le groupe Privinvest Holding au début des années 1990. La création de ce groupe lui a permis de faire ses premiers pas dans l’univers de la construction navale. Les deux frères ont décidé de racheter les Constructions Mécaniques de Normandie ou CMN en janvier 1992. Implantée à Cherbourg, cette industrie navale était en difficulté à l’époque, mais elle a été remise sur pied par Iskandar Safa. CMN est désormais un grand groupe qui compte de nombreux salariés spécialisés dans la construction de navires.

Privinvest et les énergies marines renouvelables

Avec Al Aïn International, l’homme d’affaires a joué un rôle majeur dans la création d’ADM ou Abu Dhabi Mar en 2007. Trois ans plus tard, Al Aïn International a cédé ses parts dans ADM à Privinvest. Aujourd’hui, ce groupe de construction navale s’implique activement dans la recherche liée aux énergies bleues. Il s’est même associé à l’entreprise grenobloise HydroQuest. Cette dernière est spécialisée dans la fabrication d’hydroliennes sous-marines.